Toute la vérité et rien que la vérité ! Je le jure !

Pour parler ici des habitudes de l'homme Napoléon, de ses préférences et de ses aversions, mais aussi de ses proches, des familiers, des contemporains, des militaires.
Pour aborder les habitudes, les grands évènements, le mode de vie...
Pour poser vos questions sur la période du Premier Empire.

Toute la vérité et rien que la vérité ! Je le jure !

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:10

Une telle approche du personnage de Napoléon est-elle possible ? Ne va-t-elle pas directement être considérée comme une forme de la légende noire ?
Idéaliser et édulcorer le personnage de Napoléon n'est pourtant pas lui rendre justice.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 22/07/2005 06:31
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Homère

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:11

Je ne veux pas entrer dans une discussion homérique, mais ce que vous décrivez s'appelle l'Histoire. D'ailleurs, je ne vois pas pourquoi un point de vue objectif sur l'Empereur serait forcément noir.

Cela dit, et vous êtes bien placé pour le savoir, vous ne pourrez pas empêcher l'expression de passions dans un sens ou dans un autre pour cet homme hors du commun.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Patton le 22/07/2005 08:17
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:11

Patton a écrit :Je ne veux pas entrer dans une discussion homérique

Pourquoi ? Je pense que vous êtes tout à fait à la hauteur d'une telle tâche, qu'avec vous, il n'y a guère de risque que ça dérape comme souvent dans des attaques personnelles et que ça pourrait être bien intéressant.
Patton a écrit :mais ce que vous décrivez s'appelle l'Histoire.

Effectivement, même si la formule que j'ai utilisée comme titre vient plutôt du monde juridique. Elle ne s'applique toutefois pas à la démarche juridique dans son ensemble puisqu'elle ne concerne ni les avocats ni les juges. Trop de gens malheureusement ont tendance à considérer que l'on pourrait faire valablement de l'histoire en se glissant dans la peau des avocats ou des juges.
Patton a écrit :D'ailleurs, je ne vois pas pourquoi un point de vue objectif sur l'Empereur serait forcément noir.

Je n'ai pas dit qu'un point de vue véritablement historique (je préfère cette expression au terme "objectif") sur Napoléon serait forcément noir, c'est plutôt une tendance de certains de considérer que dès le moment où l'on aborde des questions comme le rôle de Napoléon dans la rupture de la paix d'Amiens, le rétablissement de l'esclavage, les massacres de Jaffa, la guerre d'Espagne, la campagne de Russie, la guerre du Tyrol, la censure, la torture, le procès Moreau, les causes de la défaite de Waterloo, etc, on ne fait plus de l'histoire mais uniquement de la légende noire.
Patton a écrit :Cela dit, et vous êtes bien placé pour le savoir, vous ne pourrez pas empêcher l'expression de passions dans un sens ou dans un autre pour cet homme hors du commun.

L'expression des passions "dans l'autre sens" reste quand même assez rare.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 22/07/2005 09:18
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:11

L'expression des passions "dans l'autre sens" reste quand même assez rare.


Cher Friederich, ce sont quand même celles-là (l'autre sens) qui ont cours aujourd'hui parmi l'intelligentsia et le politiquement correct. Un indice : pas de voie à Paris au nom de Napoléon 1er, Empereur des français. Et à mon avis, ce n'est pas prêt de changer. Des passions 'dans l'autre sens' assez rares, mais fortes, convenez en.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Jean-Baptiste Muiron le 22/07/2005 09:35
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

merci

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:11

Merci pour vos compliments liminaires, cela dit, je ne sais pas si je suis la personne la plus indiquée ou la plus qualifiée pour tenir cette discussion.

J'avais bien compris que la formule du titre était un clin d'oeil, et que votre démarche est par essence historique.

Vos deux dernières remarques vont ensemble : aborder les points négatifs de Napoléon va vous attirer les foudres de ceux qui adorent l'Empereur, et les louanges de ceux qui le détestent et qui sont au moins aussi virulents.

Maintenant, il est normal dans une vraie approche historique d'aborder ces points sans passion et sans préjugés aucuns.

Mais est-ce vraiment possible?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Patton le 22/07/2005 09:35
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:11

Patton a écrit :Maintenant, il est normal dans une vraie approche historique d'aborder ces points sans passion et sans préjugés aucuns.

Mais est-ce vraiment possible?

On ne pourra le savoir qu'en essayant. :wink:
Patton a écrit :Vos deux dernières remarques vont ensemble : aborder les points négatifs de Napoléon va vous attirer les foudres de ceux qui adorent l'Empereur

Il suffit de s'équiper d'un bon paratonnerre.
Patton a écrit :et les louanges de ceux qui le détestent et qui sont au moins aussi virulents.

Mais où sont-ils, ceux-là ? :shock:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 22/07/2005 09:49
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:11

Les gens qui détestent l'Empereur ne fréquentent sans doute pas les forums...

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Patton le 22/07/2005 09:54
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:11

Cette espèce mythique existe-t-elle encore ailleurs que dans l'imaginaire des admirateurs de Napoléon ?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 22/07/2005 10:21
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

crois

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:11

Je crois qu'elle existe réellement et elle s'est déjà manifestée dans des discussions que j'ai eues.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Patton le 22/07/2005 10:26
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:11

L'espèce la plus nombreuse me paraît toutefois être celle qui est totalement indifférente au personnage de Napoléon.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 22/07/2005 10:56
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

sans doute

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:11

Sans doute, mais je vous garantis que les farouches anti-napoléoniens sont nombreux.

On m'a déjà dit un jour que le porter la petite aigle que j'ai tous les jours sur le coeur ou une croix gammée c'était la même chose.

Je vous laisse deviner ma surprise face à une agression aussi soudaine que violente.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Patton le 22/07/2005 11:41
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:11

si vous voulez de "l'anti napoléon", allez donc voir là : http://www.amfesm.be/forum/viewtopic.php?t=402 :lol:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par jiem le 22/07/2005 13:02
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:11

Pas étonnant qu'on y cite Guillemin comme une "référence incontournable"! Et Frédéric Masson, André Castelot, Bainville? Dans la trappe!

Effectivement, une analyse objective du personnage de Napoléon semble bien difficile. Un site comme celuis que vous nous citez montre que cet homme déclenche encore t toujours des réactions extrêmes: tout noir ou tout blanc.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Marie Walewska le 22/07/2005 13:19
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:11

En cherchant bien, on peut effectivement toujours trouver quelques fanatiques anti-napoléoniens, mais combien y en a-t-il ?
Le véritable problème ne se situe pas là, me semble-t-il, mais plutôt dans l'habitude de cataloguer les gens entre pro- et anti-napoléoniens et de considérer ensuite qu'un tel classement ne doit plus jamais être remis en question au point d'essayer systématiquement de détecter une intention sournoise dans tout texte écrit par une personne qui a été précédemment cataloguée dans la rubrique "anti".

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 22/07/2005 16:27
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:12

au point d'essayer systématiquement de détecter une intention sournoise dans tout texte écrit par une personne qui a été précédemment cataloguée dans la rubrique "anti".


... ou une intention napoléonâtre dans tout texte écrit par une personne qui a été précédemment cataloguée dans la rubrique 'pro' :wink: Voyez, Friedrich, le fait de n'évoquer qu'une alternative est ambigu : çà doit 'jouer' dans les deux sens.

Mais je suis assez d'accord avec vous sur le fait que la majorité n'a aucune opinion, sinon quand même celle véhiculée par certaines émissions (rappelez-vous les 100 plus grands français de tout les temps, et les commentaires de Thierry Ardisson sur Napoléon : je ne sais si vous l'avez vue en Belgique).

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Jean-Baptiste Muiron le 22/07/2005 16:41
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Suivant

Retour vers Chef d'Etat, militaire, mari, amant, père, ami...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)