Les conseils de Napoléon à Louis XVIII

Pour parler ici des habitudes de l'homme Napoléon, de ses préférences et de ses aversions, mais aussi de ses proches, des familiers, des contemporains, des militaires.
Pour aborder les habitudes, les grands évènements, le mode de vie...
Pour poser vos questions sur la période du Premier Empire.

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:28

J'ai dit "idéologiques", j'aurais peut-être pu dire "doctrinales". L'admiration que certains éprouvent pour Napoléon revêt souvent un caractère quasi religieux. C'est par conviction qu'ils admirent Napoléon, mais comme quand il s'agit d'expliquer pourquoi on croit en Dieu, il est à peu près impossible d'en formuler les raisons sur un mode rationnel.

Je préfère hisser le drapeau blanc...
Mais je souhaite juste rappeler que je ne suis pas un pro ou anti Napoléon, juste un observteur objectif. Voilà, c'est tout !

duc de Raguse.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par duc de Raguse le 19/10/2005 06:49
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:28

Sur ce coup ci, je dois reconnaitre que j'adhère assez aux idée du Duc de Raguse.
Le fait que le tonton du Tsar ait utilisé la force contre une populace ne prouve en rien qu'il l'a fait sur base des idées de Napoléon.
Je pense qu'il doit exister de nombreux exemples antérieurs à Napoléon nous montrant les "forces de l'ordre" massacrant la foule pour la faire rentrer dans le rang. Accorder la paternité d'une telle technique à Napoléon me semble un peu léger.
Si ce genre d'activités avaient été pratiquée par le Général Lee, par Mussolini ou par le Général Patton (salut Jérémy), qui étaient de grands admirateurs de Napoléon, la question ne se poserait peut être pas autant.

Si l'on désire que le débat avance un peu, il serait intéressant de se pencher un peu sur les lectures et les centres d'intérêt du Tonton russe pour voir si, effectivement, il nourrissait une réelle passion pour les idées de Napoléon.

Comme l'a dit Duc de Raguse, il me semble que Napoléon n'a pas du être le seul à tirer des conclusions sur la manière dont Louis XVI a géré la révolution française.

Là ou je suis moins d'accord avec messire le Duc, c'est lorsqu'il tente de disculper Napoléon (ou Bonaprte) de la responsabilité du massacre de Vendémiaire ou des représailles effectuées sur le villages italiens ou encore égyptiens et syriens. Je pense qu'il y eut également au cours de l'Empire quelques révoltes d'ouvriers qui furent matées de façon musclées par la troupe. Je parie que Cyril pourra nous en dire plus.

Cordialement

Frédéric

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric le 19/10/2005 07:05
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:28

Bonjour à tous,

Je suis presque d'accord avec Frédéric, mis à part un détail.

Pour vendémiaire, Bonaparte a agis en qualité de général. On ne peut lui imputer la responsabilité des massacres. D'autant qu'il est disculpé par les mémoires de Barras. Barras explique que c'est lui qui commandait, et que Bonaparte n'a fait qu'executer ses ordres. (Ca lui apprendra à se vanter à ce Barras !!!).

Pour les autres cas, c'est completement different.

C'est un mauvais procés fait à Nap/Bon de dire qu'il a influencé de telles pratiques qui existait bien avant lui.

Amicalment

Dalmatie "vivement ce week end"

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Dalmatie le 19/10/2005 07:31
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:28

"Je pense qu'il y eut également au cours de l'Empire quelques révoltes d'ouvriers qui furent matées de façon musclées par la troupe."

On peut citer l'émeute de Caen de mars 1812 menée en grande partie par les ouvriers de la ville protestant contre l'augmentation du prix des grains. Le calme revint avec l'arrivée de la Garde sous le commandement de Durosnel et la mise en place d'une commission militaire qui, entre autre, condamnera à mort quatre hommes et quatre femmes.


Salutations respectueuses.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Drouet Cyril le 19/10/2005 07:49
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:28

Merci Cyril
Je me souvenais effectivement d'un truc en Normandie, mais je ne connaissais plus les détails.

Cordialement

Frédéric

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric le 19/10/2005 08:19
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:28

Ce débat a pris comme d'habitude une tournure parfaitement absurde, parce qu'il y était question de Napoléon. Il n'y a rien d'anormal à se poser la question de savoir si le Grand-Duc Vladimir qui fait la même analyse que Napoléon de ce que Louis XVI aurait dû faire pour éviter de perdre son trône a ou non été influencé par ce même Napoléon dans cette analyse. Pour certains, cependant, il semble qu'il y a des questions qu'il est interdit de se poser.
Frédéric a écrit :Comme l'a dit Duc de Raguse, il me semble que Napoléon n'a pas du être le seul à tirer des conclusions sur la manière dont Louis XVI a géré la révolution française.

On sait cependant que Napoléon a tiré ces conclusions et qu'elles ont été mises par écrit. Le fait qu'un personnage éminent comme Napoléon qui est considéré par nombre de gens comme disposant d'une clairvoyance hors du commun ait exprimé ces idées n'a pas manqué d'amener d'autres personnes à penser la même chose (ces personnes seraient peut-être arrivées par elles-mêmes aux mêmes conclusions, mais le fait de l'entendre dire par Napoléon les a probablement confirmées dans l'idée que cette analyse était juste). Le Grand-Duc Vladimir figurait-il parmi ces personnes ? En quoi serait-il illégitime de se poser cette question ?
Il est abusif de considérer que se poser cette question, c'est déjà y répondre.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 19/10/2005 08:57
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:28

Je suis d'accord avec la dernière remarque de Staps, mais je ne trouve pas que les autres intervenants soient particulièrement en opposition avec ce message...

C'était d'ailleurs un peu le sens de ma question sur ce qu'on pouvait savoir des connaissances et des influences subies par Big-Duke Wlady...

Posté sur le forum Pour l'Histoire par jebulon le 19/10/2005 09:15
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:28

Bin oui, avec quoi venez vous Staps?

Il a bien été dit qu'il était possible que Tonton ait été influencé par Napoléon tout comme il était possible qu'il soit arrivé à la conclusion par lui même comme un grand.

Mais il sera sans doute difficile de répondre à cette question.

Cordialement

Frédéric

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric le 19/10/2005 09:25
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:28

Frédéric a écrit :Mais il sera sans doute difficile de répondre à cette question.

Effectivement. Sans disposer d'informations complémentaires, il est difficile d'y répondre. Persuadé toutefois que ma question n'en était pas une mais que c'était une affirmation déguisée, le duc de Raguse est monté aux créneaux pour proclamer que c'était tout à fait impossible et qu'il ne fallait pas même envisager de se poser une telle question.
Il réagit régulièrement de cette manière, mais persiste en même temps à se proclamer observateur objectif de Napoléon à l'égard duquel il affirme se montrer critique. Je cherche toujours où exactement il se serait montré critique. :roll:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 19/10/2005 10:13
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:28

pourquoi voulez-vous qu'une critique soit forcément négative !!! :lol:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par jebulon le 19/10/2005 13:58
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:28

Une approche critique n'est pas nécessairement négative. Mais où est cette approche critique quand on passe le plus clair de son temps à essayer de démontrer que des actes qu'on considère comme négatifs quand ce sont des personnes comme Bernadotte ou Moreau qui les font deviennent positifs quand c'est Napoléon qui les pose ? :cry:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 19/10/2005 15:23
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:28

C'est malheureusement comme ça, c'est ainsi qu'est l'homme, plein de contradictions, et emberlificoté dans sa mauvaise foi...

Autre exemple. Ce qu'a pu faire l'homme blanc européen outre-mer est forcément mauvais et pervers... S'il avait été "natif", alors ça serait forcément bien. (ouais bon, c'est idiot, je sais)

Posté sur le forum Pour l'Histoire par jebulon le 19/10/2005 15:43
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Message par Pour l'Histoire » 12 Juil 2015 19:28

le duc de Raguse est monté aux créneaux pour proclamer que c'était tout à fait impossible et qu'il ne fallait pas même envisager de se poser une telle question.

Parle-t-on de Napoléon ou de moi, on ne sais plus trop... :mrgreen:

Je cherche toujours où exactement il se serait montré critique.

Dans le sujet de discussion ouvert par Dalmatie, il y a fort longtemps. Vous avez la mémoire courte mon cher ! :wink:
Avec des recherches, certaines précisions et sa diplomatie, je suis arrivé au même avis que lui sur cet ex-maréchal français, devenu roi. A un détail près : j'avais juste une difficulté (je l'ai encore) à accepter qu'il fît tirer sur ses anciens compagnons d'armes. :cry:

duc de Raguse, qui s'est déjà rendu - plus haut - les armes à la mains devant le général Staps... :mrgreen:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par duc de Raguse le 19/10/2005 16:40
Pour l'Histoire
 
Message(s) : 2979
Inscription : 11 Juil 2015 15:00

Précédent

Retour vers Chef d'Etat, militaire, mari, amant, père, ami...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)