Pas légaliste, mais je-m'en-foutiste

Que se passe-t-il ensuite?

Visitez les pages sur le Retour des Cendres

Visitez les pages sur la période suivant la mort de Napoléon

Pas légaliste, mais je-m'en-foutiste

Message par Frédéric Staps » 26 Juin 2018 21:06

Que Napoléon soit ou non aux Invalides, je m'en fiche comme de l'an 40. :salut:
En paraphrasant Clemenceau, on pourrait dire que l'histoire militaire n'est pas de l'histoire.
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 2523
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Re: Pas légaliste, mais je-m'en-foutiste

Message par Cipriani Franceschi » 26 Juin 2018 21:46

Frédéric Staps a écrit :Que Napoléon soit ou non aux Invalides, je m'en fiche comme de l'an 40. :salut:


Qui a dit cela ? :shock:

Quel est le jean-foutre qui peut tenir de tels propos ? un Joke ayant abusé de la bière belge ? :fou:

en tout cas, s'il s'agit d'un fervent napoléonien, j'ose espérer qu'il sait au moins que l'an 40 en question n'a rien à voir avec la percée de la forêt des Ardennes par l'armée allemande en 1940.... :D
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar de l’utilisateur
Cipriani Franceschi
 
Message(s) : 931
Inscription : 14 Jan 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Pas légaliste, mais je-m'en-foutiste

Message par Frédéric Staps » 27 Juin 2018 7:13

Cipriani Franceschi a écrit :Qui a dit cela ? :shock:

Ce n'est pas une citation, c'est une réponse à la publication sur le forum perdu de la liste des "éminents légalistes" à abattre.
Cipriani Franceschi a écrit :Quel est le jean-foutre qui peut tenir de tels propos ? un Joke ayant abusé de la bière belge ? :fou:

Jamais notre ami Joker ne tiendra de pareils propos. Au contraire, il ne cesse de répéter comme tout substitutionniste l'importance de respecter les dernières volontés de Napoléon, comme si cela avait de l'importance que les restes qui se trouvent dans le tombeau des Invalides soient ceux de Napoléon ou de quelqu'un d'autre.
Etant donné qu'il ne s'agit pas de reliques miraculeuses et qu'à la différence de Mao, on ne peut pas contempler son cadavre fripé au travers d'une vitre, ça ne change pas grand-chose que ce soit Napoléon ou un autre qui se trouve vraiment là.
Cipriani Franceschi a écrit :en tout cas, s'il s'agit d'un fervent napoléonien, j'ose espérer qu'il sait au moins que l'an 40 en question n'a rien à voir avec la percée de la forêt des Ardennes par l'armée allemande en 1940.... :D

Oui, il sait car un jour en lisant un livre de Trollope traduit en français, il était tombé sur cette expression et s'était demandé s'il s'agissait ou non d'un affreux anachronisme, Trollope étant décédé en 1882.
En paraphrasant Clemenceau, on pourrait dire que l'histoire militaire n'est pas de l'histoire.
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 2523
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Message par ClaudeM » 27 Juin 2018 11:55

J'ajouterais, pour répondre à cette liste, que je ne me considère évidemment pas comme "légaliste", mais simplement à la recherche au plus près de la vérité. comme les substitutionnistes, en somme, d'où l'aberration de ces classifications abscondes... :fou:
:salut:
J'aurais mieux fait de rester en Egypte. Napoleon
ClaudeM
 
Message(s) : 243
Inscription : 25 Août 2008 21:28
Localisation : Val de Marne

Message par Cipriani Franceschi » 27 Juin 2018 18:31

Effectivement, j'ai vu cette liste sur le "forum perdu".... ;)

Mais je ne saisis pas très bien le rapport immédiat avec votre citation :shock:

En effet, tant les légalistes que les substitutionnistes attachent une grande importance à la présence de Napoléon aux Invalides, s'agissant notamment de respecter ses dernières volontés "de reposer sur les bords de la Seine..."

Je peux comprendre que vous vous en fichiez "comme de l'an 40"... mais pour un Français c'est important (du moins, j'estime que cela le devrait) :salut:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar de l’utilisateur
Cipriani Franceschi
 
Message(s) : 931
Inscription : 14 Jan 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Message par Frédéric Staps » 27 Juin 2018 20:46

Cipriani Franceschi a écrit :Mais je ne saisis pas très bien le rapport immédiat avec votre citation :shock:

Ce n'est pas une citation, mais une clarification de ma position sur la question.
Cipriani Franceschi a écrit :En effet, tant les légalistes que les substitutionnistes attachent une grande importance à la présence de Napoléon aux Invalides, s'agissant notamment de respecter ses dernières volontés "de reposer sur les bords de la Seine..."

Le fait que je me contrefiche de savoir si le corps qui repose aux Invalides est bien celui de Napoléon est la preuve que je ne suis ni légaliste ni substitutionniste ni napoléonien.
Cipriani Franceschi a écrit :Je peux comprendre que vous vous en fichiez "comme de l'an 40"... mais pour un Français c'est important (du moins, j'estime que cela le devrait) :salut:

C'est important pour certains Français, mais pas pour tous.
En paraphrasant Clemenceau, on pourrait dire que l'histoire militaire n'est pas de l'histoire.
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 2523
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Message par Cipriani Franceschi » 27 Juin 2018 22:26

Dont acte... ;)

Le fait que je me contrefiche de savoir si le corps qui repose aux Invalides est bien celui de Napoléon est la preuve que je ne suis ni légaliste ni substitutionniste ni napoléonien.

Cela a le mérite d'être clair ! :D
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar de l’utilisateur
Cipriani Franceschi
 
Message(s) : 931
Inscription : 14 Jan 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Message par ClaudeM » 28 Juin 2018 11:10

Forum Perdu, BRH (à propos de Staps):".../Ainsi, il a fini par obtenir le retrait de Chantal Colombo, puis de Fabrice Hémery, de Diana Borelli et enfin de Luc Meaux. Tous les éléments étaient réunis pour lui intenter un procès, mais les particularités de la justice belge m'en ont dissuadé."
:diabolo:

... intenter un procès d'intentions, en fait :lol:
Je pense que toutes les justices en dissuaderaient notre ami "substitutionniste"... :taper:, qui pense que tout peut se régler par des procès. :roll: :duel:
Il en a rêvé dans la cour de récré... mais il a oublié de grandir... :snif:

:salut:
J'aurais mieux fait de rester en Egypte. Napoleon
ClaudeM
 
Message(s) : 243
Inscription : 25 Août 2008 21:28
Localisation : Val de Marne

Message par Cipriani Franceschi » 28 Juin 2018 18:40

Frédéric Staps a écrit : Le fait que je me contrefiche de savoir si le corps qui repose aux Invalides est bien celui de Napoléon est la preuve que je ne suis ni légaliste ni substitutionniste ni napoléonien.


dans ce cas.... que faites-vous sur les forums napoléoniens depuis des années ? :shock:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar de l’utilisateur
Cipriani Franceschi
 
Message(s) : 931
Inscription : 14 Jan 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Message par Cipriani Franceschi » 28 Juin 2018 18:49

ClaudeM a écrit : Je pense que toutes les justices en dissuaderaient notre ami "substitutionniste"...


Ne fréquentant pas les forums depuis suffisamment d'années, je ne connais pas les tenants et aboutissants de cette ténébreuse affaire, aussi me garderais-je donc bien de porter une quelconque appréciation sur le contentieux qui oppose BRH à notre ami Staps ici présent :?

Toutefois, BRH étant sauf erreur juriste de formation et avocat de profession, il me semble que vouloir recourir à la justice coulait de source pour lui... adopter des voies légales me semble plus civilisé - à défaut d'être toujours efficace - que des méthodes musclées façon cousins-ânes... :D
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar de l’utilisateur
Cipriani Franceschi
 
Message(s) : 931
Inscription : 14 Jan 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Message par Frédéric Staps » 28 Juin 2018 22:17

ClaudeM citant BRH sur le Forum Perdu a écrit :BRH (à propos de Staps):".../Ainsi, il a fini par obtenir le retrait de CC, puis de Fabrice Hémery, de Diana Borelli et enfin de Luc Meaux.

En fait je ne suis strictement pour rien dans le retrait de Fabrice Hémery et Luc Meaux. Avec Fabrice Hémery, je n'ai jamais parlé de substitution et les quelques rares fois où je l'ai rencontré, c'était plus parce qu'il était l'ami de CC, mais je ne me souviens pas avoir vraiment échangé avec lui, même s'il est dans mes "amis" sur Facebook. Si quelqu'un a pu le dégoûter de fréquenter les substitutionnistes, c'est plutôt Joker qui avait dragué ostensiblement sa compagne (ou sa femme) en sa présence lors d'une rencontre à Waterloo. Il avait fallu le retenir pour qu'il ne lui casse pas la figure. Et selon ce qui m'avait été rapporté, il semblerait que celui qui l'a le plus dégoûté, c'est BRH lui-même par un comportement sur lequel je n'ai pas de détails.
J'ai eu plus d'informations sur la perte de foi de Luc Meaux, notamment par sa femme qui avait été choquée par le sans-gêne de BRH qu'ils avaient hébergé. Mais à part ça, je ne sais pas non plus exactement s'il a autre chose qui lui a fait perdre la foi.
Concernant Diana, je ne suis pas certain que le fait qu'elle soit venue à Liège pour assister à une pièce de théâtre dans laquelle je jouais un rôle a pu avoir une influence sur son adhésion à la foi substitutionniste.
Quant à CC, il me semble que c'est davantage le comportement de BRH à l'égard de Fabrice H. qui lui a ouvert les yeux. Pour ma part, je n'ai pas essayé de la convaincre de renoncer à ses croyances comme je n'essaie pas de convaincre mes amis catholiques que la transsubstantiation est un dogme très étrange, préférant préserver notre amitié, plutôt que de mener un débat inutile où je voudrais à toute force avoir raison.
La seule personne pour laquelle j'ai en fait une responsabilité dans sa perte de foi, c'est Olivier, alias Cipriani, qui est devenu un ami et auquel j'avais donné à lire le texte de l'article que j'avais écrit sur la substitution dont BRH devait obtenir la parution dans Historia pour pouvoir y répondre (mais en fait, BRH n'a jamais obtenu cette parution, je ne sais d'ailleurs pas s'il avait fait les démarches).
ClaudeM citant BRH sur le Forum Perdu a écrit :Tous les éléments étaient réunis pour lui intenter un procès, mais les particularités de la justice belge m'en ont dissuadé."

BRH avait prétendu avoir envoyé une plainte au procureur général de Liège qui, selon ses dires, en avait fait des cocottes en papier. Le caractère grotesque de ce récit m'avait fait conclure qu'il s'agissait d'une blague, ce qui m'avait amené à écrire ma propre version de cette histoire.
Ce matin-là, C***** V***** de B********, procureur général de L****, est assis à son bureau quand il voit un individu d’assez grande taille pénétrer dans la pièce sans s’être fait annoncer.
– Qui êtes-vous ? demande-t-il.
– Un justiciable, répond l’individu, je crois que c’est comme ça que vous dites.
Un peu décontenancé, le procureur dit :
– Peut-être… Mais que faites-vous ici ? Pourquoi ma secrétaire vous a-t-elle laissé rentrer ainsi sans m’annoncer votre venue alors que vous n’avez pas de rendez-vous ?
– Excusez-moi, mais il fallait absolument que je vous parle directement. Je me suis permis d’utiliser un subterfuge pour qu’elle me laisse passer. J’ai dit à votre secrétaire que j’étais votre frère.
– Mon frère ? Mais comment cela ?
– Cette idée m’est venue parce que ma mère m’avait dit qu’elle trouvait que vous me ressembliez (ce qui ne me plaît d’ailleurs qu’à moitié, car je trouve en fait que je suis beaucoup plus beau que vous, mais bon, c’est un détail sans importance). J’ai donc voulu vérifié si ma mère était la seule à penser cela. Apparemment, votre secrétaire doit le penser elle aussi.
Pas vraiment rassuré, le procureur général entrouvre discrètement le tiroir de son bureau qui contient un pistolet destiné à faire face à une éventuelle agression. Néanmoins, il ne veut rien laisser paraître de ses craintes et, regardant son interlocuteur droit dans les yeux, lui demande sur un ton affable :
– Puisque vous êtes arrivé jusqu’ici, voyons ce que je peux faire pour vous. Sachez déjà que si vous êtes cité dans une affaire, il était inutile de venir me trouver personnellement car ces choses ne se règlent pas dans mon bureau, mais avec les personnes chargées de votre affaire.
– Ah mais justement, dit l’individu, c’est là qu’est le problème : je ne sais pas du tout qui est chargé de traiter mon affaire.
– Comment cela ? interroge le procureur général. C’est impossible. Cela apparaît sur les documents que vous avez reçus.
– Mais je n’ai jamais reçu les documents.
– Comment ? Vous avez été prévenu par téléphone ? Mais c’est tout à fait anormal. C’est contraire à toutes les règles de procédure.
– Non, non, je n’ai en fait pas été prévenu du tout.
– Pas prévenu ? Mais alors, il n’y a pas d’affaire. Monsieur, je ne sais pas ce que vous avez pu commettre comme acte, mais rassurez-vous, si vous n’avez pas été convoqué par la justice pour en répondre, c’est que ça n’était pas aussi grave que vous le pensez.
– Monsieur le procureur général, je vous croirais volontiers car je ne sais pas très bien pour quel motif je pourrais être poursuivi. J’ai cependant quelques raisons de penser qu’une plainte contre moi vous a été adressée. J’aurais donc voulu savoir de quoi il s’agissait.
– Et qu’est-ce qui vous fait penser cela ?
– Il y a quelques mois, le « plaignant » (je pense que c’est comme ça que je dois l’appeler) m’avait dit que vous aviez fait des cocottes en papier avec la plainte qu’il vous avait adressée.
– Ah bon ? Voilà qui est déplaisant ! Qui est cet individu qui se permet de colporter de telles rumeurs me concernant ?
– C’est monsieur B**** R** de L* R*******.
– Un monsieur de L* R******* ? Et comment êtes-vous entré en contact avec ce monsieur ?
– Heu… par Internet…
– Ha ha, vous m’en direz tant ! Par Internet ! Mais c’est le lieu même de toutes les rumeurs. Vous n’allez pas me dire que vous l’avez cru ?
– Au départ, non. Je dois vous avouer que j’avais considéré cela comme une plaisanterie (pas vraiment très drôle, mais on a l’humour qu’on peut) et comme il n’en avait plus été question, j’avais oublié cette histoire. Mais récemment, il m’est revenu aux oreilles que ce monsieur se targuait du fait que vous m’auriez, suite à sa demande, sévèrement remonté les bretelles. J’en suis donc arrivé à la conclusion qu’il avait effectivement pris contact avec vous et que, pour en être quitte, vous lui aviez fait croire que vous m’aviez réprimandé.
– Je peux vous garantir que je n’ai jamais reçu le moindre courrier de ce monsieur.
– Monsieur le procureur général, je vous remercie, c’est tout ce que je voulais savoir. Je ne vais pas vous embêter plus longtemps.
L’individu se lève de sa chaise et se dirige vers la porte, mais avant qu’il sorte, le procureur général l’arrête :
– Dites-moi, vous avez une caméra cachée quelque part ? C’est un gag pour la télévision ou ce sont mes collègues qui vous ont envoyé ?
L’individu se retourne :
– Non, pas du tout. Tout ce que je vous ai dit est la plus pure vérité. Quoique vous en pensiez, B**** R** existe vraiment. Il n’y a pas besoin de l’inventer.


ClaudeM a écrit :Je pense que toutes les justices en dissuaderaient notre ami "substitutionniste"... :taper:, qui pense que tout peut se régler par des procès. :roll: :duel:

La quérulence processive dont est atteint BRH est en fait un phénomène bien connu tant des milieux psychiatriques que des milieux judiciaires.
Voici un article qui traite du sujet sur l'excellent site Criminocorpus animé par Marc Renneville.
https://journals.openedition.org/criminocorpus/3266
En paraphrasant Clemenceau, on pourrait dire que l'histoire militaire n'est pas de l'histoire.
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 2523
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 28 Juin 2018 22:27

Cipriani Franceschi a écrit :dans ce cas.... que faites-vous sur les forums napoléoniens depuis des années ? :shock:

Personnellement, je fréquente des forums où l'on parle d'histoire. C'est un peu par hasard que je me suis retrouvé sur le forum Napoléon 1er, car à l'origine, je voulais publier un texte sur le site de France 2 suite à la diffusion de la série sur Napoléon avec Christian Clavier. Mais il était impossible de publier quoi que ce soit sur le site de France 2 pour cause de saturation. Comme j'avais écrit le texte et que je ne voulais pas le jeter, je me suis dit qu'un forum consacré à Napoléon pourrait aussi faire l'affaire et comme il fallait s'inscrire, je me suis dit que le nom de Frédéric Staps pourrait faire l'affaire.

C'est comme ça que tout a commencé. Après ça, j'avais eu sur ce forum des échanges intéressants. J'avais rencontré des gens avec lesquels il était agréable de discuter. Donc quand je me suis fait virer, j'ai d'une part souhaité pouvoir conserver le contact avec certaines de ces personnes et d'autre part, j'ai trouvé profondément anormal ce rejet des historiens de formation.
En paraphrasant Clemenceau, on pourrait dire que l'histoire militaire n'est pas de l'histoire.
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 2523
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 28 Juin 2018 22:35

Cipriani Franceschi a écrit :BRH étant sauf erreur juriste de formation et avocat de profession

J'ai les plus sérieux doutes sur la réalité de la formation juridique de BRH.
Pourquoi s'il était réellement avocat aurait-il renoncé à cette profession qui permet d'assurer des revenus confortables pour se lancer dans une carrière d'auteur de livres historiques qui ne lui a certainement pas permis de gagner de quoi vivre ?
Et par ailleurs, pour un juriste de formation, il a écrit un certain nombre de choses qui dénotent une médiocre connaissance des questions juridiques, notamment dans la manière dont il a cité parfois certains adages juridiques comme Testis unus testis nullus qu'il a dans une de ses premières citations allègrement massacré.
En paraphrasant Clemenceau, on pourrait dire que l'histoire militaire n'est pas de l'histoire.
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 2523
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 29 Juin 2018 19:48

Il suffit de peu de choses pour les rendre hystériques.

Joker a écrit :C'est bien ce qui m'horripile chez lui : il se croit autorisé à avoir un avis sur tout, alors qu'en fait il n'est rien.
Du vent, rien de plus ! :diablotin:


BRH a écrit :Il paraît qu'à Bruxelles, on a un terme pour qualifier ce genre d'individu : une klette ! :fou:


Et BRH n'a toujours pas compris le fonctionnement d'un boomerang.

Image
En paraphrasant Clemenceau, on pourrait dire que l'histoire militaire n'est pas de l'histoire.
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 2523
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Message par Cipriani Franceschi » 29 Juin 2018 21:02

Frédéric Staps a écrit : La seule personne pour laquelle j'ai en fait une responsabilité dans sa perte de foi, c'est Olivier, alias Cipriani, qui est devenu un ami


Toute ressemblance avec un autre membre ici présent serait purement fortuite... :D
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar de l’utilisateur
Cipriani Franceschi
 
Message(s) : 931
Inscription : 14 Jan 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Suivant

Retour vers L'Empereur est mort

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)