La substitution : une affaire de bouche-à-oreille ?

Que se passe-t-il ensuite?

Visitez les pages sur le Retour des Cendres

Visitez les pages sur la période suivant la mort de Napoléon
Répondre
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 1585
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

La substitution : une affaire de bouche-à-oreille ?

Message par Cipriani Franceschi » 02 août 2018 22:04

Selon un écrivain Charentais, Castelot savait..... celui-ci aurait rancardé Tulard, lequel aurait affranchi Lentz.... :D

Image

:humour:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4164
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: La substitution : une affaire de bouche-à-oreille ?

Message par Frédéric Staps » 03 août 2018 6:35

Cipriani Franceschi a écrit :Selon un écrivain Charentais, Castelot savait.....
Et Castelot l'avait peut-être appris du temps de sa jeunesse d'un de ses collègues allemands qui avait eu accès à des archives secrètes bien gardées au fond d'un ministère auxquelles personne n'avait accès et n'a plus eu accès depuis lors ? :fou:

Apparemment, la présence d'une citation dans la signature reste sans effet. Je la reproduis donc pour rappel car elle s'applique parfaitement à la situation.

"Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve." (Euclide)
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Avatar du membre
CC
Messages : 6238
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 03 août 2018 9:33

Et si Castelot l'avait appris par sa femme de ménage (ou sa concierge?) qui comme chacun sait ont des oreilles qui traînent partout?
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4164
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 03 août 2018 12:38

Non, en fait, André Castelot l'a appris de Stellio Lorenzi qui l'avait appris de Pierre Vernier qui en avait lui-même été informé par Jean-Paul Belmondo auquel Alain Delon l'avait raconté après l'avoir appris de Toshiro Mifune qui lui-même le tenait d'Ursula Andress à laquelle Terence Young s'était confié après sa rencontre avec Georges Rétif.
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 1585
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Message par Cipriani Franceschi » 03 août 2018 18:31

Frédéric Staps a écrit :Non, en fait, André Castelot l'a appris de Stellio Lorenzi qui l'avait appris de Pierre Vernier qui en avait lui-même été informé par Jean-Paul Belmondo auquel Alain Delon l'avait raconté après l'avoir appris de Toshiro Mifune qui lui-même le tenait d'Ursula Andress à laquelle Terence Young s'était confié après sa rencontre avec Georges Rétif.
Voilà une chaine de transmission de l'information intéressante ! il me semble que le rôle d'Ursula Andress a été déterminant dans cette affaire ;)

En tout cas, voilà qui nous ramène à Terence Young, à sa grand-mère, et à son fameux ancêtre de Sainte-Hélène.... Mais encore faudrait-il disposer de "sources primaires" incontestables :D
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Répondre