FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Connexion S'enregistrer
15 Décembre -le Retour des Cendres -
Aller à la page 1, 2  Suivante
15 Décembre -le Retour des Cendres - Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
bbea53



Inscrit le: 13 Aoû 2006
Messages: 324

Posté le: 13 Déc 2006 16:58
Sujet du message: 15 Décembre -le Retour des Cendres -
Répondre en citant

http://img226.imageshack.us/img226/3024/transcembarcadredesthsd6.th.jpg


.... Sur la fin de l'apès-midi de ce jour ,au quai de Jamestown sous le Pavillon Tricolore,le prince de Joinville ,grave ,mûri,ému,à la tête des états-majors de ses navires peints en noir dont ,depuis le matin ,les pavillons sont en berne et les vergues en pantenne,attend le souverain mort que l'on rend à la France .Le vieux gouverneur Midlemore fait la remise du corps de Napoleon au fils de Louis-Philippe.Ce geste met fin à la "Garde" britannique .Napoleon est délivré !
On descendit le cercueil dans la chaloupe .Le pavillon en soie aux trois couleurs figurant le pavillon Impérial , fut hissé.Aussitôt,de la Frégate ,de la corvette et du brick,partit à un trés court intervalle ,une triple salve ,en feu de file ,de toute l'Artillerie ;on eut dit le bouquet d'un feu d'artifice .Vingt-un coup de canon retentirent au même instant dans les forts .
La chaloupe s'avançait avec une lenteur majestueuse.Un profond silence en signe de respect,ne cessait de régner.A la voix ou plutôt au geste du Prince ,on entendait de loin en loin un seul bruit d'avirons qui communiquaient un faible mouvement à ce nouveau cortège .


http://img92.imageshack.us/img92/6176/trasbordementnc4.th.jpg
8 Décembre 1840 transbordement du corps de Napoleon à Cherbourg de la frégate la Belle -Poule sur la Normandie .
Transporté par la Normandie de Cherbourg au Havre ,le corps de Napoleon s'est avancé à petites étapes vers Paris sur l'un des bateaux plats de la Seine ,la Dorade .
14 Décembre au matin le sarcophage ,transbordé sur une nef de parade longue de 24 métres surmontée d'un temple funébre en boiseries bronzées,a continué sa marche triomphale,précédé d'un bateau de musiciens et suivi à la course ,sur les deux rives ,par d'innombrables cavaliers jusqu'au débarcadère de Courbevoie,où avaient été élevés une colonne réostrale et un temple grec .
http://img147.imageshack.us/img147/6357/lebateauimprially8.th.jpghttp://img206.imageshack.us/img206/7913/lebateauimprialnetbyx2.th.jpghttp://img300.imageshack.us/img300/9676/embarcadreog1.th.jpg
Alors ,le canon des Invalides a annoncé que Napoleon était arrivé aux portes de Paris."L'Empereur est à Courbevoie" Le cri est répétè dans toute la Capitale .Des vétèrans en uniforme se sont mis en marche vers Neuilly et les premiers reçus sur le bateau Impérial ont trouvé ,agenouillé devant le cercueil , un maréchal de France,président du Conseil des ministres ,le vieux Soult .
http://img244.imageshack.us/img244/1117/retourdescendresen6.th.jpg
A 9heures du matin ,par un froid terrible,le cortège composé à Courbevoie s'ébranle,tandis qu'aux salves de l'artillerie de Neuilly répondent les salves des Invalides et qu'avec le bordon de Notre-Dame sonnent toutes les clochesde la ville.
http://img247.imageshack.us/img247/7669/chardennoiretblanckl9.th.jpghttp://img101.imageshack.us/img101/6598/charennoiretblancjp2.th.jpg
Sur le pont de la Concorde se trouvent alignés,en une double haie de médiocres silhouettes la Prudence ,la Force ,la Justice,l'Agriculture,l'Eloquence ,les Beaux-Arts et le Commerce .Aux deux bouts du pont ,des mâts avec Aigles et bannières .
http://img295.imageshack.us/img295/8091/cortgedansparisnq9.th.jpg
Devant les Invalides ,l'histoire se substitue aux symboles .Des deux côtés de l'esplanade se dressent des figurent historiques .La foule est animée ,bruyante houleuse émue aussi ,mais d'une émotion sans tristesse .Ce n'est pas un jour de Deuil pour Paris .C'est un jour de fête .Le peuple qui a le sens des désignations exactes ,l'a dit ,:"c'est la fête des Cendres ""les quatre-vingt mille hommes a constaté la duchesse d'Albuféra ,donnaient l'aspect d'une revue plus que d'un enterrement"
http://img216.imageshack.us/img216/889/invalidesretourdescendrns1.th.jpghttp://img172.imageshack.us/img172/6341/champdesinvalidesnboy5.th.jpg
http://img241.imageshack.us/img241/3305/billetpk7.th.jpg
http://img226.imageshack.us/img226/8513/danslesinvalidesus4.th.jpg
Le roi Louis-Philippe s'est rendu au devant de Joinville .Le prince salue du sabre ,simplement .Il ignore que l'on a arrêté en Conseil des Ministres les paroles historiques qui doivent être à ce moment échangées entre son père et lui.On a négligé de lui communiquer les mots de son rôle et il reste court .Louis-Philippe après une hésitation,improvise une phrase de circonstance.On arragera cela pour le Moniteur ,et le lendemain,le public apprendra qu'à Joinville lui disant :"Sire ,je vous présente le corps de l'Empereur Napoleon",le roi a répondu :Je le reçois au nom de la France ".
Il y eu encore la scéne de la remise de l'épée d'Austerlitz par le roi Louis-Philippe .L'aide de camp Athalin ,portait l'arme sur un coussin .Il la remit d'abord au génèral Soult,président du Conseil,qui la présenta au Général Bertrand .Mais le vieillard chancelait de fatigue et d'émotion et Gourgaud à sa place du faire le geste .Le journal bonapartiste le Commerce notera avec satisfaction que le roi évita de toucher lui-même l'épée de l'Empereur.On déposa aussi sur le cercueil le chapeau d'Eylau et une croix de la Légion d'Honneur .
Le sarcophage placé sous son dais ,la Cérémonie religieuse commença .A 3 heures et demi,la cérémonie prend fin .Depuis longtemps l'énorme foule du dehors s'est disloquée en un remous formidable et dispersée vers les faubourgs,où des jeunes gens remontent en chantant "la Marseillaise "

La journée Impériale du 15 décembre 1840 est terminée .
http://img293.imageshack.us/img293/4765/clefyh2.th.jpg

les images en noir et blanc ont été publiées en Février 1841 dans le "magasin Pittoresque ".Pour le reste c'est un texte à l'occasion du centenaire ,écrit par Albéric Chuquet,et publié en Décembre 1940 (Illustration -lithos V.Adam)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
CC



Inscrit le: 18 Avr 2006
Messages: 6317
Localisation: Anderlecht, Bruxelles
Posté le: 13 Déc 2006 18:20
Sujet du message:
Répondre en citant

Waw, BBea, superbe reportage! :aime2:

Voilà qui prendra avantageusement place dans notre chronologie! rose rouge
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Luc Meaux
Président S.T.D.E.


Inscrit le: 07 Mai 2006
Messages: 853

Posté le: 13 Déc 2006 19:20
Sujet du message:
Répondre en citant

sans commentaire! j'aime
_________________
Espion, Lève-toi!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 2515

Posté le: 13 Déc 2006 22:54
Sujet du message:
Répondre en citant

Pour ma part, je vais faire deux commentaires.
D'une part, je ne peux m'empêcher de relever cette phrase :
bbea53 a écrit:
Napoleon est délivré !

Quel sens cela a-t-il ? La mort n'avait-elle pas définitivement "délivré" Napoléon ?
bbea53 a écrit:
Pour le reste c'est un texte à l'occasion du centenaire ,écrit par Albéric Chuquet,et publié en Décembre 1940

D'autre part, la date à laquelle ce texte a été écrit attire mon attention. Evidemment, il s'agit du centenaire du retour des cendres, mais aussi et peut-être surtout de la première année où la France vaincue par l'Allemagne nazie est dirigée par le gouvernement de Vichy. Y a-t-il eu cette année-là des commémorations organisées pour ce centenaire ?
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
bbea53



Inscrit le: 13 Aoû 2006
Messages: 324

Posté le: 14 Déc 2006 16:09
Sujet du message:
Répondre en citant

"Napoleon délivré"
Bien sur ,Napoleon a été délivré des souffrances physiques et morales par la mort Confused
L'expression écrite par Chuquet est simplement imagée , Il ne faut pas y voir un sous -enttendu politique avec les évènements de 1940,et laissait croire que la France aussi pouvait être libérée par l'arrivée d'un dictateur nazi ,je ne pense pas que Chuquet ait voulu faire de la propagande !

mais aussi et peut-être surtout de la première année où la France vaincue par l'Allemagne nazie est dirigée par le gouvernement de Vichy. Y a-t-il eu cette année-là des commémorations organisées pour ce centenaire ?


J'avoue ne pas y avoir pensé,mais on pourrait se poser la question ,car la France et La Belgique vaincues en 1940 ,le leader Nazi a tout fait pour adoucir et mettre de son côté les sentiments des populations envers le gouvernement Allemand .
Le retour de l'Aiglon en est un bel exemple ,le régime nazi voulant par ce "cadeau "attendrir les français et les Belges ,car n'oublions pas que Louis ,prince Napoleon (1914-1949) était aussi le petit fils de Léopold II roi des Belges (1835-1909) Je ne sais si il y a eu des commémorations organisées .
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 2515

Posté le: 14 Déc 2006 17:39
Sujet du message:
Répondre en citant

bbea53 a écrit:
je ne pense pas que Chuquet ait voulu faire de la propagande !

En fait, je n'avais pas du tout pensé à cela, mais plutôt à certains livres qui attachent une grande importance au destin du corps de Napoléon après sa mort. Embarassed
Mais en voyant votre réponse, je ne peux m'empêcher de faire le parallèle avec la première édition de L'étoile mystérieuse d'Hergé où les concurrents de Tintin et de son équipe scientifique "européenne" - pas vraiment des gens très sympathiques - arboraient le drapeau américain.
bbea53 a écrit:
Le retour de l'Aiglon

En décembre 1940. Sans doute dans le cadre du centenaire du retour des cendres de son père.
Je viens d'ailleurs de découvrir qu'un livre vient d'être publié sur ce sujet :
http://www.evene.fr/livres/livre/georges-poisson-le-retour-des-cendres-de-l-aiglon-23331.php
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
CC



Inscrit le: 18 Avr 2006
Messages: 6317
Localisation: Anderlecht, Bruxelles
Posté le: 14 Déc 2006 18:06
Sujet du message:
Répondre en citant

J'avais aussi plus songé à une délivrance du corps, retenu jusque là prisonnier des Anglais.

Dès 1821, Madame Mère écrit aux Anglais pour demander de pouvoir enterrer son fils dans une tombe sur laquelle elle pourrait se recueillir.
Elle n'a pas eu de réponse.
( pour voir la lettre )

Les restes de Napoléon étaient prisonniers des décisions politiques.
Son corps devait rester loin de la France.
De peur d'une réaction des bonapartistes? Par pleins pouvoirs de l'Angleterre?

Il était enterré là-bas, au bout du monde, en territoire anglais, sous une dalle sans nom.

Là, en 1840, enfin, il revenait en France, comme il en avait exprimé le voeu. Il allait quitter le pouvoir anglais, se retrouver chez lui, sur les bords de la Seine.
"IL" parce que bien évidemment, Napoléon était mort, mais c'est quand même lui qui a traversé Paris, pour lui que la foule a affronté le froid, pour lui qu'on avait mis toutes ces décorations.

Et quand il est passé aux mains des Français, il était "délivré". Il n'était plus perdu et exilé au milieu de l'océan.
Il était l'Empereur, revenu chez lui, pour dormir dans un tombeau digne de sa grandeur.

Il était libre. Enfin.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
bbea53



Inscrit le: 13 Aoû 2006
Messages: 324

Posté le: 14 Déc 2006 19:35
Sujet du message:
Répondre en citant

En fait, je n'avais pas du tout pensé à cela, mais plutôt à certains livres qui attachent une grande importance au destin du corps de Napoléon après sa mort. Very Happy
mince ,j'ai été nulle sur ce coup là ,mais c'est bien connu les Français ont la mémoire courte . Very Happy
CC a donné une analyse excellente .
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
TN



Inscrit le: 19 Mai 2006
Messages: 524

Posté le: 15 Déc 2006 8:29
Sujet du message:
Répondre en citant

bbea53 a écrit:
... mais c'est bien connu les Français ont la mémoire courte ...

Bien vrai. Hier soir, j'entendais sur une radio un parisien qui disait qu'il ignorait l'endroit ou repose Napoléon.


CC a écrit:
Et quand il est passé aux mains des Français, il était "délivré"

D'accord, mais à quel moment ?
Plusieurs idées :
- 1/ dès que le cercueil est officiellement remis à Joinville et à Rohan (commissaire du roi)
- 2/ dès le transfert du cercueil à bord d'un bâtiment français (dans ce cas, c'est la chaloupe utilisée entre le quai de Jamestown et la frégate "LA BELLE POULE"
- 3/ dès l'arrivée à Cherbourg

Je dirais la solution 2/. En effet, les vaisseaux militaires, au même titre que les représentations diplomatiques, jouissent du privilège de l'extra territorialité (la frégate "LA BELLE POULE" était donc un morceau de la France) ; la chaloupe qui a transféré le cercueil entre le quai et la frégate rentre, de fait, dans cette catégorie, donc ... à cet instant précis, Napoléon est de retour sur la "terre" (si j'ose dire) française.

Pour la beauté du moment : lors du transfert du quai vers la chaloupe, à l'instant où le cercueil fut posé sur le pont, le pavillon impérial fut déployé et immédiatement, tous les bâtiments français présents sur rade, tirèrent des salves de canons pour saluer le retour de l'Empereur en France.
De même, un jeune officier de marine raconte dans ses souvenirs, qu'à cet instant précis, une seule et unique étoile brillait dans le ciel de Sainte-Hélène, juste au zénith de "LA BELLE POULE"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 2515

Posté le: 15 Déc 2006 12:52
Sujet du message:
Répondre en citant

Je sens que cette intervention ne va pas encore plaire à tout le monde. Mais tant pis. Crying or Very sad
J'avais relevé la phrase où il était question de la "délivrance" de Napoléon parce que je la trouvais plutôt saugrenue. La réalité est que Napoléon est mort en captivité après avoir été vaincu par les Anglais et le rapatriement de son corps n'y a rien changé. Seule la mort a mis fin à cette captivité.
Je n'y avais pas vraiment songé quand j'ai lu ce texte, ni même quand j'avais relevé cette phrase, mais le rapprochement entre elle et la date de sa rédaction a fait naître chez Bbea et chez moi ensuite l'idée que cette phrase pourrait dans le contexte où elle est prononcée avoir une signification cachée. Même mort, Napoléon avait besoin d'être libéré des Anglais et donc comment croire après l'énoncé d'une telle vérité le discours de ce général bien vivant qui, le jour anniversaire de la défaite de Waterloo, a prétendu s'instaurer représentant de la France libre en ayant rejoint le territoire anglais ?
Mais ce sont là évidemment considérations de peu d'intérêt. Il est en effet bien plus important de déterminer le moment exact où Napoléon a été délivré des Anglais. Merci ThiNap de nous rappeler ce qui est vraiment important et ce qui est sans aucun intérêt. salut!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
TN



Inscrit le: 19 Mai 2006
Messages: 524

Posté le: 15 Déc 2006 14:20
Sujet du message:
Répondre en citant

Pierre Desmarest a écrit:
... Même mort, Napoléon avait besoin d'être libéré des Anglais et donc comment croire après l'énoncé d'une telle vérité le discours de ce général bien vivant qui, le jour anniversaire de la défaite de Waterloo, a prétendu s'instaurer représentant de la France libre en ayant rejoint le territoire anglais ? ...

Ca ne va pas plaire à tout le monde effectivement ; peut-être ce général bien connu voulait-il conjurer le sort en choisissant cette date ?

Pierre Desmarest a écrit:
... Merci ThiNap de nous rappeler ce qui est vraiment important et ce qui est sans aucun intérêt. salut!

? ou est l'important et ou est ce qui est sans intérêt ?
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
bbea53



Inscrit le: 13 Aoû 2006
Messages: 324

Posté le: 15 Déc 2006 14:32
Sujet du message:
Répondre en citant

Non cette réflexion est pertinente et personnellement j'ai toujours méditer cette "coincidence" entre le 18 juin du Mount-saint-jean et le 18 juin de l'appel de ce Général "bien vivant ".
On peut imaginer également que comme en 1815 (et là aussi cette comparaison ne va pas plaire à tout le monde) Napoleon a été "accueilli "et gardé jusqu'aprés sa mort ,par les Anglais pour le Salut de l'Europe ,et qu'en 1940 le Général résistant a été accueilli en Angleterre pour le Salut de la France . Suivant du côté où on se situe ,les avis sont différents Confused
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 2515

Posté le: 15 Déc 2006 15:19
Sujet du message:
Répondre en citant

L'appel du 18 juin est d'abord et avant tout une réponse à la signature de l'armistice le 17 juin. Dans de tels moments, les considérations d'ordre symbolique ("vouloir conjurer le sort", comme l'écrit ThiNap) passent plus que probablement au second plan.
Voici un petit historique qui semble confirmer que le choix de la date n'est pas lié à une quelconque référence à la bataille de Waterloo :
Citation:
Tout commence le lundi 17 juin 1940, en début d'après-midi :

Venant de Bordeaux, siège du gouvernement français, le général de brigade à titre temporaire Charles de Gaulle et son aide de camp Geoffroy Chodron de Courcel, accompagnés du général britannique Spears, atterrissent à l'aérodrome londonien de Heston.
Il s'installe dans un appartement prêté par un Français, près de Hyde Park, au centre de Londres, au numéro 6 de Seymour Place

Lundi 17 juin 1940, en milieu d'après-midi :
Le général de Gaulle rend visite à Winston Churchill au 10 Downing Street. Les deux hommes s'entendent très vite. Le premier ministre britannique décide de mettre la BBC à la disposition du Général. Il a été convenu qu'il ne l'utiliserait que lorsque le gouvernement Pétain aurait demandé l'armistice.

Lundi 17 juin 1940, en fin d'après-midi :
La nouvelle parvient à Londres que le maréchal Pétain vient d'annoncer aux Français qu'il faut cesser le combat. Le général décide alors de lancer son appel dès le lendemain…

Mardi 18 juin 1940, 8 heures :
Le jour s'est déjà levé sur Seymour Place, de Gaulle est à sa table de travail. Il commence à rédiger le texte qu'il lira à la BBC. Dans la pièce voisine De Courcel, son aide de camp, s'active. Il lui faut trouver des secrétaires…
http://www.charles-de-gaulle.org/dossier/18juin/index.htm
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
CC



Inscrit le: 18 Avr 2006
Messages: 6317
Localisation: Anderlecht, Bruxelles
Posté le: 15 Déc 2006 17:38
Sujet du message:
Répondre en citant

Il y a des coïncidences que les homme ne décident pas.
Le 18 juin 1940 effectivement n'est que le fruit du hasard par rapport au 18 juin 1815.
Peut-être le Général y a-t-il songé malgré tout - mais sans doute est-ce passé à l'arrière-plan. Et c'est normal.

Maintenant, quant à déterminer de ce qui est important et de ce qui ne l'est pas, cela reste une appréciation personnelle.

Je l'ai déjà dit, je n'avais pas songé au contexte dans lequel cet article a été écrit. Et sans doute est-ce une lacune.

Cette phrase a peut-être un double-sens pour qui voulait bien l'entendre.

Cependant, dans le sens qui nous occupe ici, il est vrai que l'Empereur a été délivré une fois qu'il est passé officiellement aux mains françaises. Donc, comme le dit Thinap, quand il s'est retrouvé dans la chaloupe.

amitié
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
CC



Inscrit le: 18 Avr 2006
Messages: 6317
Localisation: Anderlecht, Bruxelles
Posté le: 16 Déc 2006 14:42
Sujet du message:
Répondre en citant

http://www.napoleonprisonnier.com/postmortem/retour_france.html

amitié
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
 
Page 1 sur 2 Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Sauter vers:   

Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group :: Style: Creamy White :: Traduction par : phpBB-fr.com



Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 60056 / 0