Joséphine.

Pour parler ici des habitudes de l'homme Napoléon, de ses préférences et de ses aversions, mais aussi de ses proches, des familiers, des contemporains, des militaires.
Pour aborder les habitudes, les grands évènements, le mode de vie...
Pour poser vos questions sur la période du Premier Empire.

Joséphine.

Message par CC » 29 Jan 2007 23:04

Voici un portrait de Joséphine, telle que Napoléon l'a rencontrée, près de Mme Tallien:

Joséphine était d'une taille moyenne parfaitement proportionnée. Tous ses mouvements avaient une souplesse nonchalante s'accentuant avec naturel en des poses négligées qui donnaient à toute sa personne une sorte d'exotique langueur. Son teint mat, où transparaissait l'éclat des minces feuilles d'ivoire, prenait une douce animation sous les reflets veloutés de grands yeux bleu foncé, aux longs cils légèrement relevés. Les cheveux, d'un châtain douteux, d'une sorte de nuance fulgurante, s'échappaient en spirales pressées d'un réseau fermé par une plaque d'or, et leurs boucles folles venaient encore ajouter au charme indéfinissable d'une physionomie dont la mobilité était excessive, mais toujours attrayante.
Sa toilette contribuait à compléter l'aspect vaporeux de toute sa personne; sa robe était de mousseline de l'Inde, et son ampleur exagérée traçait autour de son corps des sillons nuageux. Le corsage drapé à gros plis sur la poitrine était arrêté sur les épaules par deux têtes de lion émaillées de noir. Les manches étaient courtes, froncées, sur des bras nus fort beaux, ornés au poignet de deux petites agrafes en or.


Napoléon intime - Arthur Lévy - Ed Nelson - p94


:fleur:
Avatar de l’utilisateur
CC
 
Message(s) : 6192
Inscription : 18 Avr 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles

Message par TN » 30 Jan 2007 8:09

... et le général fut conquis .......... :aime: :aime: :aime:
TN
 
Message(s) : 464
Inscription : 19 Mai 2006 7:32

Message par Drouet cyril » 30 Jan 2007 8:27

Napoléon un peu grivois devant Bertrand :
"C'était une vraie femme ; elle avait le plus joli petit c... qui fût possible."
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar de l’utilisateur
Drouet cyril
 
Message(s) : 935
Inscription : 09 Mai 2006 17:19

Message par Frédéric Staps » 30 Jan 2007 10:44

ThiNap a écrit :... et le général fut conquis .......... :aime: :aime: :aime:

Au point d'en oublier sa gentille petite belle-soeur marseillaise à laquelle il avait fait sa cour mais qui "sans être laide, [...] n'était pas une beauté".
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 3620
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Message par TN » 30 Jan 2007 13:22

Oublié ?
Il me semble pourtant que c'est le père de Désiré Clary qui n'était pas favorable à ce mariage, ayant déjà un Bonaparte dans la famille il n'escomptait pas en avoir un second.

De toute façon, Désiré n'a rien perdu au change. A défaut d'être l''impératrice, elle fut reine de Suède. Au lieu d''un empire éphémère, elle se retrouva sur le trône d'une monarchie qui existe toujours ...
TN
 
Message(s) : 464
Inscription : 19 Mai 2006 7:32

Message par Frédéric Staps » 30 Jan 2007 13:46

Voici ce que Napoléon confiait à Bertrand à Sainte-Hélène :
Désirée a été ma première inclination. Elle fut fort étonnée et fâchée en apprenant mon mariage et m'en fit alors beaucoup de reproches.
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 3620
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Message par Joséphine » 30 Jan 2007 18:15

Napoléon a la mémoire courte: c'est comme Thinap le dit. J'ai lu ça aussi. Mais à Sainte-Hélène, il devait enjoliver et dire qu'il n'a pas été admis par le père d'une roturière, lui qui a marié une fille d'empereur, ce n'est pas convenable.
Ah! Douce et tendre Joséphine! Qu'elle devait être belle! Et avec ça, l'allure, la grâce, la façon de se déplacer, de se poser... sans oublier l'art et la manière de se présenter, de se comporter. Autre chose que Marie-Louise quand même!
Avatar de l’utilisateur
Joséphine
 
Message(s) : 605
Inscription : 17 Jan 2007 20:33

Message par Drouet cyril » 30 Jan 2007 19:02

L'annonce du mariage du promis Bonaparte accabla en effet la pauvre Désirée :

"Vous m'avez rendue malheureuse pour toute la vie, et j'ai encore la faiblesse de vous tout pardonner. Vous êtes donc marié ! Il n'est plus permis à la pauvre Eugénie de vous aimer, de penser à vous... A présent, la seule consolation qui me reste est de vous savoir persuadé de ma constance, après quoi je ne désire que la mort."
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar de l’utilisateur
Drouet cyril
 
Message(s) : 935
Inscription : 09 Mai 2006 17:19

Message par Frédéric Staps » 30 Jan 2007 22:00

Dites, Cyril, c'est quoi cette citation ? Un extrait de Clisson et Eugénie ? Ou bien Désirée s'identifiait-elle complètement au personnage du roman écrit par Bonaparte au point d'utiliser son prénom en lieu et place du sien ? :shock:

Dans la notice consacrée à Désirée Clary dans le Dictionnaire Napoléon, on peut trouver dans la citation de la réponse que Désirée aurait faite à la lettre de rupture que Bonaparte lui avait envoyée en 1796 une version nettement moins dramatique :
Que ne ferais-je pour vous savoir heureux ? Adieu, mon ami; puisse un coeur plus fortuné que le mien faire votre bonheur !
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 3620
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Message par Drouet cyril » 30 Jan 2007 23:05

Dites, Cyril, c'est quoi cette citation ?


Un extrait d'une lettre de Désirée citée par Masson dans son Napoléon et les femmes La vie amoureuse de l'Empereur.

on peut trouver dans la citation de la réponse que Désirée aurait faite à la lettre de rupture que Bonaparte lui avait envoyée en 1796 une version nettement moins dramatique :
Citation:
Que ne ferais-je pour vous savoir heureux ? Adieu, mon ami; puisse un coeur plus fortuné que le mien faire votre bonheur !


Ca ressemble à la fin de la lettre dont j'ai retranscri le début plus haut :

"Je vous souhaite toutes sortes de bonheurs et de prospérités dans votre mariage ; je désire que la femme que vous avez choisie vous rende aussi heureux que je me l'étais proposé et que vous méritez..."

Il me semble pourtant que c'est le père de Désiré Clary qui n'était pas favorable à ce mariage

dire qu'il n'a pas été admis par le père d'une roturière, lui qui a marié une fille d'empereur, ce n'est pas convenable.


Juste pour info : le père de Désirée est mort le 20 janvier 1794. :roll:


Salutations respectueuses.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar de l’utilisateur
Drouet cyril
 
Message(s) : 935
Inscription : 09 Mai 2006 17:19

Message par Frédéric Staps » 31 Jan 2007 17:04

Bizarre. Comment expliquer qu'il existerait plusieurs versions de la même lettre présentant des variantes importantes ? Et pourquoi Désirée Clary utiliserait-elle le prénom d'Eugénie ?
Masson n'aurait-il pas, en partant du principe que le roman s'inspire des amours de Bonaparte et de Désirée Clary, cité un extrait de Clisson et Eugénie en le présentant comme étant le texte d'une lettre authentique ?
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 3620
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Message par Joséphine » 02 Fév 2007 18:43

Moi j'avais dans le souvenir que l'amour naissant entre Napoléon et Désirée était déjà de l'histoire ancienne au moment de la rencontre avec Joséphine.
Avatar de l’utilisateur
Joséphine
 
Message(s) : 605
Inscription : 17 Jan 2007 20:33

Message par Drouet cyril » 02 Fév 2007 19:29

Et pourquoi Désirée Clary utiliserait-elle le prénom d'Eugénie ?


Désirée, dans la cadre de sa correspondance amoureuse avec Bonaparte, s'était baptisée ainsi. Ce dernier l'appelait également de cette manière.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar de l’utilisateur
Drouet cyril
 
Message(s) : 935
Inscription : 09 Mai 2006 17:19

Message par Frédéric Staps » 02 Fév 2007 22:02

Cela n'explique pas vraiment pourquoi il existe différentes versions de la même lettre. Pourquoi la citation dans le Dictionnaire Napoléon diffère-t-elle de celle de Masson ? Y a-t-il eu plusieurs lettres ?
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 3620
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Message par Drouet cyril » 02 Fév 2007 22:18

Y a-t-il eu plusieurs lettres ?


Peut-être ? Mais peut-être qu'il s'agit tout simplement de la même lettre. On en trouve de larges passages, comme je l'indiquai plus haut, chez Masson, mais aussi chez Castelot (Napoléon et l'amour) et Aubry (Napoléon et l'amour), mais aucun ne la donne en son entier.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar de l’utilisateur
Drouet cyril
 
Message(s) : 935
Inscription : 09 Mai 2006 17:19

Suivant

Retour vers Chef d'Etat, militaire, mari, amant, père, ami...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)