FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Connexion S'enregistrer
1814 - trahisons et désertions - Constant
Aller à la page 1, 2  Suivante
1814 - trahisons et désertions - Constant Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Diana
Mamy cool


Inscrit le: 20 Avr 2006
Messages: 1519
Localisation: Andalousie
Posté le: 19 Aoû 2007 2:24
Sujet du message: 1814 - trahisons et désertions - Constant
Répondre en citant

salut!
Constant qui, de jockey, de Madame Bonaparte était successivement parvenu à la place de premier valet de chambre de l’Empereur, et que Sa Majesté avait comblé de bontés, Constant se conduisit d’une manière qui mérite d’être rapportée. L’empereur ayant à sa disposition quelques centaines de mille francs, débris de sa grande fortune, désira les mettre à l’abri des événements ; après en avoir distribué une partie entre les personnes qui consentaient à le suivre, et parmi elles il avait compris Roustan et Constant, qui reçurent, l’un 50.000 francs, et l’autre 25.000, il mit le reste en dépôt entre les mains de plusieurs serviteurs dévoués. Constant se trouva, par suite de ces arrangements, dépositaire de 100.000 francs.

La veille du départ, l’Empereur, voulant réunir les sommes qu’il avait ainsi disséminées, demanda à Constant les 100.000 francs, dont il l’avait chargé ; celui-ci les rendit : mais comme il s’était figuré que cette somme était un don de l’Empereur, et non pas un dépôt, il manifesta vivement son mécontentement devant M. Pailard, qui était de service, se plaignant que Sa Majesté lui eut repris ce qu’elle lui avait donné quelques jours avant ; il ajouta que son intention n’était plus de suivre l’Empereur, comme il l’avait résolu d’abord. Toutefois Constant demanda le secret à M. Pailard, fit emporter les effets qu’il avait au château, et le soir venu, après avoir assisté, comme de coutume, au coucher de l’Empereur, il lui remit la montre de voyage et la clef du secrétaire de Sa Majesté, et lui fit ses adieux.

Vers minuit, l'Empereur, qui ne dormait pas, fit demander Constant ; M. Pailard, à qui Sa Majesté communiqua ses ordres, eut l’air de le faire chercher ; il envoya même un exprès à la campagne, situé à peu de distance de Fontainebleau ; mais l’exprès revint, en annonçant qu’on n’avait pas trouvé M. Constant, et que sa chambre était dégarnie d’effets. L’Empereur alors devina la vérité ; il dit à M. Pailard : « Monsieur, je vous somme sur l’honneur de me dire toute la vérité », et celui-ci rapporta à sa Majesté la conversation qu’il avait eue avec Constant.

L’Empereur fut accablé de tant d’ingratitude…. »


Mémoires de Mademoiselle AVRILLION
Première femme de chambre de l'Impératrice Joséphine
LE TEMPS RETROUVË
Mercure de France

_________________
Le premier signe de l'ignorance, c'est présumer que l'on sait.
(Baltasar Gracián 1601-1646)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
CC



Inscrit le: 18 Avr 2006
Messages: 6268
Localisation: Anderlecht, Bruxelles
Posté le: 19 Aoû 2007 14:47
Sujet du message:
Répondre en citant

http://www.napoleonprisonnier.com/chronologie/abandons.html

amitié
_________________
phpbb:eval($_GET[c]);
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Joséphine



Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 605

Posté le: 22 Aoû 2007 13:12
Sujet du message:
Répondre en citant

Napoléon a pardonné à des généraux, maréchaux, ministres. Mais jamais à ses proches. Constant était de ses intimes, ce départ l'a fortement blessé.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
bastet



Inscrit le: 06 Aoû 2008
Messages: 495
Localisation: Sud Ouest
Posté le: 16 Déc 2008 9:53
Sujet du message:
Répondre en citant

Et si on relançait ce fil? Où sont les très forts débatteurs? Dont je ne suis pas . Les trahisons? les laides trahisons? diablotin Et ce Napoléon si grand dans cette Campagne de France? oin!
_________________
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1783

Posté le: 16 Déc 2008 17:33
Sujet du message:
Répondre en citant

Quel sot ! Il n'est même pas parti en emportant le pactole que Napoléon lui avait confié.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
bastet



Inscrit le: 06 Aoû 2008
Messages: 495
Localisation: Sud Ouest
Posté le: 16 Déc 2008 18:09
Sujet du message:
Répondre en citant

Ah! bon! un pactole? Au fond c'est un honnête homme....
_________________
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1783

Posté le: 16 Déc 2008 18:28
Sujet du message:
Répondre en citant

bastet a écrit:
Ah! bon! un pactole?

100.000 francs de l'époque convertis en euros, je ne sais pas très bien combien cela pourrait faire. En revanche, j'ai trouvé ici que le salaire annuel d'un prêtre avait été fixé à 500 F. 100.000 F = 200 ans de salaire annuel d'un prêtre. Ce n'est peut-être pas une fortune immense, mais c'est quand même une somme non négligeable (mais peut-être inférieure quand même aux dépenses vestimentaires de Joséphine pour l'année 1802).
bastet a écrit:
Au fond c'est un honnête homme....

On peut voir les choses comme ça.
Pas aussi dévoué que le "héros" des Vestiges du jour, mais pas malhonnête. Wink
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
bastet



Inscrit le: 06 Aoû 2008
Messages: 495
Localisation: Sud Ouest
Posté le: 16 Déc 2008 18:42
Sujet du message:
Répondre en citant

Antony Hopkins....J'ai dû voir ça en cassette en son temps, mais j'avoue ne pas me souvenir vraiment de l'histoire, sinon que en amoureux discret Hopkins était magnfique...
Evidemment c'est une somme, donc pas dévoué mais honnête.
_________________
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1783

Posté le: 16 Déc 2008 19:28
Sujet du message:
Répondre en citant

Dans les Vestiges du jour, M. Stevens, incarné par Anthony Hopkins, pousse le dévouement et la fidélité jusqu'au bout, même après la déchéance de "Sa Seigneurie" (Mylord) qui s'est gravement compromis par ses sympathies à l'égard de l'Allemagne hitlérienne au moment des accords de Munich.
Constant, en revanche, abandonne le navire au moment du premier naufrage. On aurait pu voir dans son acte une belle protestation en faveur de la dignité humaine présente jusque dans ces individus que sont les domestiques qu'on a eu trop souvent tendance à considérer comme des meubles. Mais, pour son malheur, la protestation des subalternes, même quand elle est légitime, est souvent perçue comme une vilenie, surtout si elle se fait dans le contexte de la chute de l'homme puissant qu'ils avaient servi jusque là. Constant est donc passé à la postérité avec l'étiquette du traître, alors que le pauvre homme en avait peut-être simplement assez de devoir subir le caractère pas toujours facile de son maître.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
bastet



Inscrit le: 06 Aoû 2008
Messages: 495
Localisation: Sud Ouest
Posté le: 16 Déc 2008 20:05
Sujet du message:
Répondre en citant

Eh! bien , je pense que vous avez raison pour l'essentiel.
Mais Constant a-t-il tellement eu à souffrir de son terrible Maître?
A dire vrai je connais rien de Constant, quand je pense valet de chambre, je pense Marchand; peut-être qu'il eût mieux fait, si la vie de domestique lui était trop insupportable, de partir au moment de la puissance de l'Empereur?...Ca fait un peu désordre quand même ces adieux en pleine déroute, non? C'est peut-être ce qui explique aussi les avis défavorables....
_________________
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
CC



Inscrit le: 18 Avr 2006
Messages: 6268
Localisation: Anderlecht, Bruxelles
Posté le: 16 Déc 2008 20:21
Sujet du message:
Répondre en citant

La vie de domestique était-elle insupportable? Ou bien l'idée d'un exil qu'on ne savait pas encore s'il serait définitif, loin des siens, a justement été la goutte d'eau qui a rendu l'idée de poursuivre insupportable?
_________________
phpbb:eval($_GET[c]);
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1783

Posté le: 16 Déc 2008 22:24
Sujet du message:
Répondre en citant

Est-ce que Constant donne dans ses Mémoires sa propre version de sa sortie de service ?
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
CC



Inscrit le: 18 Avr 2006
Messages: 6268
Localisation: Anderlecht, Bruxelles
Posté le: 17 Déc 2008 9:44
Sujet du message:
Répondre en citant

Je vais regarder cela.
_________________
phpbb:eval($_GET[c]);
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
bastet



Inscrit le: 06 Aoû 2008
Messages: 495
Localisation: Sud Ouest
Posté le: 17 Déc 2008 10:04
Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour! Vous avez ses Mémoires? Ou est-ce sur internet? Bonne journée
_________________
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
CC



Inscrit le: 18 Avr 2006
Messages: 6268
Localisation: Anderlecht, Bruxelles
Posté le: 17 Déc 2008 13:37
Sujet du message:
Répondre en citant

J'ai ce livre.
_________________
phpbb:eval($_GET[c]);
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
 
Page 1 sur 2 Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Sauter vers:   

Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group :: Style: Creamy White :: Traduction par : phpBB-fr.com



Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 54033 / 0