200 ans aujourd'hui 5 mai 2021

Sujets en rapport avec le bicentenaire de la mort de Napoléon.
Les personnes non inscrites sur le forum peuvent participer aux échanges dans cette partie du forum. Leurs interventions devront toutefois être approuvées avant d'être publiées pour éviter des messages sans rapport avec l'objet du forum.
Avatar de l’utilisateur
Pierre Bezoukhov
Messages : 110
Inscription : Mer 10 Mars 2021 12:22

200 ans aujourd'hui 5 mai 2021

Message par Pierre Bezoukhov »

Il y a deux cents ans, Napoléon Bonaparte rendait son dernier soupir sur l'île de Sainte-Hélène.
Dernière édition par Pierre Bezoukhov le Sam 08 Mai 2021 9:42, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Pierre Bezoukhov
Messages : 110
Inscription : Mer 10 Mars 2021 12:22

Re: 200 ans aujourd'hui

Message par Pierre Bezoukhov »

On prête à Talleyrand (*) le propos suivant à l'annonce de la mort de Napoléon :
Ce n'est pas un événement, c'est juste une nouvelle.
Au delà du côté provocateur de cette phrase, on peut effectivement s'interroger sur l'importance d'un décès sur le plan historique.
Quand un personnage qui joue un rôle important dans l'histoire décède alors qu'il est occupé à "faire l'histoire", c'est à n'en pas douter un événement au plein sens du terme. C'est également bien plus un événement quand quelqu'un est assassiné ou qu'il meure dans un accident. En revanche, quand quelqu'un qui est retiré des affaires ou en a été écarté comme c'est le cas de Napoléon, décède de mort naturelle, les conséquences de son décès sont sans doute moins importantes.


(*) Thierry Lentz explique dans son livre Bonaparte n'est plus que ce n'est pas Talleyrand qui a dit cela.
Avatar de l’utilisateur
cyril
Messages : 8
Inscription : Jeu 11 Mars 2021 15:23

Re: 200 ans aujourd'hui

Message par cyril »

C'est quand même une journée un peu spéciale pour tout ceux qui sont attachés à cet homme et à cette période.
Il y a eu nombre de grands hommes et de femmes dans notre histoire, nul doute que l'Empereur figure en bonne place parmi eux.

C'est aussi un moment pour se rappeler tout ceux qui ont vécu à cette période...
Avatar de l’utilisateur
Pierre Bezoukhov
Messages : 110
Inscription : Mer 10 Mars 2021 12:22

Re: 200 ans aujourd'hui

Message par Pierre Bezoukhov »

cyril a écrit : Mer 05 Mai 2021 13:12 C'est aussi un moment pour se rappeler tout ceux qui ont vécu à cette période...
Voulez-vous dire que c'est l'occasion de se rappeler de Jiaqing, l'empereur de Chine de 1796 à 1820 ? :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Pierre Bezoukhov
Messages : 110
Inscription : Mer 10 Mars 2021 12:22

Re: 200 ans aujourd'hui

Message par Pierre Bezoukhov »

Pierre Bezoukhov a écrit : Mer 05 Mai 2021 14:26 Voulez-vous dire que c'est l'occasion de se rappeler de Jiaqing, l'empereur de Chine de 1796 à 1820 ? :mrgreen:
J'espère que vous n'avez pas mal pris cette innocente plaisanterie et qu'elle vous aura fait au moins sourire.
Je ne voulais pas mettre en doute le fait que c'était pour vous l'occasion de vous rappeler d'autres personnes qui ont vécu à cette époque, mais en même temps, je ne pense pas que ce soit ça le résultat des commémorations du bicentenaire pour la majorité des gens. De ce que j'ai pu voir des objets exposés dans les expositions organisées en Belgique, à la gare de Liège ou au musée de Waterloo, cela tourne essentiellement autour de la personne de Napoléon : un chapeau de Napoléon, une ceinture de Napoléon, une chemise de Napoléon, une chaussure de Napoléon... Pas grand-chose à mon avis qui permette de se rappeler de l'immense masse des anonymes qui ont vécu à cette époque et dont l'existence est tombée définitivement dans l'oubli.
La mort de ces centaines de milliers de soldats dont on a oublié l'existence aujourd'hui a sans doute à l'époque représenté un événement capital pour leur famille, mais pour la plupart d'entre eux, à part peut-être pour les habitants de leur village, ce n'était même pas une nouvelle.
Avatar de l’utilisateur
Cipriani Franceschi
Messages : 2536
Inscription : Ven 12 Mars 2021 19:39

Re: 200 ans aujourd'hui

Message par Cipriani Franceschi »

Pierre Bezoukhov a écrit : Ven 07 Mai 2021 8:07 De ce que j'ai pu voir des objets exposés dans les expositions organisées en Belgique, à la gare de Liège ou au musée de Waterloo, cela tourne essentiellement autour de la personne de Napoléon : un chapeau de Napoléon, une ceinture de Napoléon, une chemise de Napoléon, une chaussure de Napoléon... Pas grand-chose à mon avis qui permette de se rappeler de l'immense masse des anonymes qui ont vécu à cette époque et dont l'existence est tombée définitivement dans l'oubli.
Bicentenaire oblige les expositions sont essentiellement axées sur la personne Napoléon; en France il en va de même, les deux grandes expositions "Napoléon n'est plus" au Musée de l'Armée et "Napoléon" à la Grande Halle de la Villette présenteront surtout des objets retraçant la vie de l'Empereur
Pierre Bezoukhov a écrit : Ven 07 Mai 2021 8:07 La mort de ces centaines de milliers de soldats dont on a oublié l'existence aujourd'hui a sans doute à l'époque représenté un événement capital pour leur famille, mais pour la plupart d'entre eux, à part peut-être pour les habitants de leur village, ce n'était même pas une nouvelle.
Voilà sans doute un sujet très peu exploré dans les expositions temporaires ou les musées... en-dehors du parcours de Napoléon, on évoquera plutôt "la vie des Français" ou "la vie du soldat" du temps de Napoléon; le traumatisme des familles (même si malgré la conscription toutes ne furent pas touchées, pour ma part je n'ai quasiment pas trouvé parmi mes ancêtres des hommes incorporés dans la Grande Armée) serait un sujet intéressant à aborder mais sans doute moins "porteur"... (en-dehors des musées ou des expositions, je me demande même s'il fait l'objet de publications grand public ou de travaux universitaires, "l'épopée napoléonienne" a recouvert de son linceul la vie des anonymes... il en ira autrement pour la saignée de la Grande Guerre de 14)
Avatar de l’utilisateur
Pierre Bezoukhov
Messages : 110
Inscription : Mer 10 Mars 2021 12:22

Re: 200 ans aujourd'hui

Message par Pierre Bezoukhov »

Cipriani Franceschi a écrit : Ven 07 Mai 2021 8:30 le traumatisme des familles [...] serait un sujet intéressant à aborder mais sans doute moins "porteur"...
Une des difficultés pour traiter ce sujet réside sans doute dans la recherche des sources qui permettraient de l'étudier. Il y a beaucoup de témoignages sur la vie militaire par les militaires eux-mêmes. La plupart de ces récits ont été écrits après la fin des guerres et donc par la force des choses, par des militaires qui ont survécu. Il ne doit en revanche pas y avoir beaucoup d'écrits des familles qui ont perdu un proche dans ces guerres.
Il existe cependant quelques témoignages.
Voici par exemple ce que Louis Chardigny écrit à propos de la veuve de Lannes dans le livre qu'il a consacré aux maréchaux :
La maréchale fut très longue à se consoler de la perte de son époux chéri. Elle n'arrivait pas toujours à maîtriser sa douleur quand quelque circonstance la lui rappelait publiquement. Accompagnant un jour l'Empereur et l'Impératrice dans une visite à la Manufacture de Sèvres, elle pâlit en voyant un buste de Lannes, exécuté en biscuit avec une grande perfection. Napoléon, sans remarquer son trouble, eut la maladresse de lui demander comment elle trouvait cette image. La malheureuse ne put se contenir et s'éloigna en pleurant. On ne la vit plu de quelques jours aux Tuileries.
Avatar de l’utilisateur
Cipriani Franceschi
Messages : 2536
Inscription : Ven 12 Mars 2021 19:39

Re: 200 ans aujourd'hui

Message par Cipriani Franceschi »

Pierre Bezoukhov a écrit : Ven 07 Mai 2021 17:55 Voici par exemple ce que Louis Chardigny écrit à propos de la veuve de Lannes dans le livre qu'il a consacré aux maréchaux
Nous sommes là dans le "haut du panier"... mais pour les petits, les humbles, apprendre la mort lors des guerres napoléoniennes d'un mari, d'un fils, ne devait guère susciter d'écrits.... les parents s'enfermaient dans le silence, la veuve trouvait le secours de la religion, et les enfants chérissaient le souvenir du père disparu... Reste la "sécheresse" toute administrative des archives militaires (états de service, livrets...)
Avatar de l’utilisateur
Pierre Bezoukhov
Messages : 110
Inscription : Mer 10 Mars 2021 12:22

Re: 200 ans aujourd'hui

Message par Pierre Bezoukhov »

Cipriani Franceschi a écrit : Ven 07 Mai 2021 19:36 Nous sommes là dans le "haut du panier"...
C'est la plupart du temps le cas pour les témoignages tirés de souvenirs. Chardigny basait son récit sur les souvenirs de Constant.
Cipriani Franceschi a écrit : Ven 07 Mai 2021 19:36 mais pour les petits, les humbles, apprendre la mort lors des guerres napoléoniennes d'un mari, d'un fils, ne devait guère susciter d'écrits....
Le mariage était à l'époque un moyen d'échapper à la conscription. Cela limite donc sans doute les militaires dont la mort laissait une veuve éplorée aux officiers et engagés volontaires, le "haut du panier" à nouveau, comme vous dites.
Pour les conscrits, ceux que leur mort affectait étaient donc plus probablement leurs pères, mères, frères et soeurs. Concernant les pères et mères, il fallait qu'ils soient eux-mêmes toujours en vie au moment du décès de leur fils. Il faut également tenir compte du fait qu'à l'époque, le taux d'alphabétisation de la population reste limité (entre 50 et 60 % pour les hommes, entre 30 et 40 % pour les femmes, calcul effectué sur base des signatures lors du mariage, ce qui ne signifie pas nécessairement que ceux qui signent sont capables de rédiger un texte et moins encore un récit de souvenirs).
Cipriani Franceschi a écrit : Ven 07 Mai 2021 19:36 les parents s'enfermaient dans le silence, la veuve trouvait le secours de la religion, et les enfants chérissaient le souvenir du père disparu... Reste la "sécheresse" toute administrative des archives militaires (états de service, livrets...)
En l'absence de sources, on peut comme vous le faites essayer d'imaginer comment les gens réagissaient. Difficile cependant de mener une étude approfondie sur ce sujet si on ne dispose pas de plus de documents.
Avatar de l’utilisateur
Cipriani Franceschi
Messages : 2536
Inscription : Ven 12 Mars 2021 19:39

Re: 200 ans aujourd'hui

Message par Cipriani Franceschi »

Pierre Bezoukhov a écrit : Sam 08 Mai 2021 9:41 Le mariage était à l'époque un moyen d'échapper à la conscription. Cela limite donc sans doute les militaires dont la mort laissait une veuve éplorée aux officiers et engagés volontaires, le "haut du panier" à nouveau, comme vous dites.
Tous mes ancêtres directs étaient mariés; je n'y ai trouvé aucun militaire
Répondre