T'as rien à dire, esclave!

Tout ce qui concerne la vie à l'époque de Napoléon
la teigne

T'as rien à dire, esclave!

Message par la teigne »

Salut! :salut: C'est mon premier message sur ce forum. Je n'ai pas où on se présentait. Alors je ne me présente pas. diablotin.gif Je voulais juste dire un truc sur l'esclavage au temps de Napo. Je tiens à dire d'ailleurs que je ne suis pas pour défendre l'esclavage, mais faut pas non plus la ramener tout le temps avec le blabla angélique qui dit tous les abolitionnistes sont beaux et tous les esclavagistes sont méchants. C'est un peu trop facile amha. Faut pas se fourrer le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Les angliches n'ont pas décidé d'être contre l'esclavage et la traite parce qu'ils étaient meilleurs que les autres mais bien parce qu'ils y trouvaient leurs intérêts. C'était un bon moyen pour eux de foutre la m... chez les autres. C'est sûr que Napo n'a pas été génial sur ce coup-là. Mais bon c'était aussi l'époque qui voulait ça. Il ne faut pas en faire tout un fromage. Est-ce qu'on reproche à Churchill d'être un sale colonialiste ?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par la teigne le 07/06/2005 14:38
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Messages : 5288
Inscription : Mer 26 Avr 2006 13:17

Message par Frédéric Staps »

Ok, admettons même que les Anglais avaient des intentions bassement économiques quand ils ont décidé d'abolir la traite et d'interdire aux autres de la pratiquer. Admettons même aussi que les intentions des "nordistes" abolitionnistes lors de la guerre de Sécession aux Etats-Unis n'étaient pas aussi pures qu'on l'a souvent imaginé. Est-ce que cela change quelque chose au problème du rétablissement de l'esclavage par Napoléon ? Est-ce que cela prouve que les révolutionnaires français qui avaient décidé d'abolir l'esclavage avaient eux aussi des intentions économiques inavouables et que leur décision en est irrémédiablement pervertie au point qu'il serait juste de l'annuler ?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 09/06/2005 15:32
la teigne

Message par la teigne »

J'en sais foutre rien si les révolutionnaires français n'avaient pas de motivations économiques pour abolir l'esclavage. Vous croyez vraiment qu'ils n'en avaient pas?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par la teigne le 10/06/2005 15:32
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Messages : 5288
Inscription : Mer 26 Avr 2006 13:17

Message par Frédéric Staps »

Jean-Yves a écrit :Revenons sur l'île de Ste-hélène, à l'époque de l'Empereur. ce dernier y fit connaissance d'un vieil esclave nommé Toby et il fit tout pour que celui-ci soit affranchi mais Lowe refusa toujours de l'affranchir, de peur d'accroître ainsi la popularité de l'Emmpereur sur l'ïle. le gouverneur n'abolira l'esclavage à Ste-Hélène qu'après la mort de Napoléon Ier.

Garcinion a écrit :ce fût Hudson Lowe qui abolit l'esclavage à Sainte-Hélène en 1818
Drouet Cyril a écrit :Le facteur déclenchant de l'abolition ordonnée à Sainte-Hélène fut le supplice du fouet infligé à une jeune esclave de quatorze ans et qui fut par la suite recueillie par le général Bingham.
Pour ce qui est de l'affranchissement de Toby, j'ai lu que c'était le Conseil de l'île qui s'y était opposé.
Les deux versions ne concordent pas.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 29/07/2005 06:43
Cipriani

Message par Cipriani »

:shock: eingnah euh moi rien comprendre ???? là c'est sûr j'ai raté des épisodes

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Cipriani le 29/07/2005 14:21
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Messages : 5288
Inscription : Mer 26 Avr 2006 13:17

Message par Frédéric Staps »

Ce n'est pas bien compliqué pourtant.
Selon Jean-Yves, c'est Hudson Lowe qui refusa d'affranchir Toby et qui différa l'abolition de l'esclavage jusqu'à la mort de Napoléon, alors que selon Garcinion, l'abolition à Sainte-Hélène fut décidée en 1818 (même si la mention d'esclaves apparaît encore en 1840) et selon Cyril, ce n'est pas Hudson Lowe qui s'est opposé directement à l'affranchissement de Toby. Discordances importantes dans les différentes versions qui circulent sur des mêmes faits.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 29/07/2005 18:44
Cipriani

Message par Cipriani »

bon oui là je comprends mieux

Toby c'est ce fameux esclave que Napoléon avait pris en sympathie à Sainte-Hélène et qui sert d'alibi au pro-Napoléonien pour affirmer que 1 Napoléon n'était pas raciste puisqu'il frayait avec des noirs 2 que s'il avait rétabli l'esclavage lorsqu'il était au pouvoir c'était à l'insu de son plein gré

non je dis ça parce que parfois il y a de nouveaux intervenants faut penser aux nouveaux intervenants tel qu'il est présenté le sujet je suis désolé de le dire mais c'est à la limite de l'ésotérique sectaire donc ça risque pas d'intéresser grand monde parmi les nouveaux voili voila

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Cipriani le 30/07/2005 08:58
la remonte
Messages : 68
Inscription : Jeu 13 Jan 2022 14:03

Re: T'as rien à dire, esclave!

Message par la remonte »

C'est bien compliqué de commenter l'histoire sans se remettre dans le contexte :roll:
suite à l'exposition du peintre Ilya Répine , je lis les auteurs russes contemporains mais aussi antérieurs comme Tourgueniev
Grand aristocrate comme Tolstoï , comme lui éclairé , libéral mais en même temps tous les deux réticents à l'abolition du servage . :idea: Tolstoï plus que Tourgueniev encore alors qu'il donne volontiers l'image d'un libérateur de moujik .
C'est ainsi que Ivan Tourgueniev qui aura passé une bonne partie de sa vie à profiter de toutes les séductions de l'Europe , achètera une belle serve ( assez cher ) pour en faire sa maîtresse pour le physique tout en restant le fidèle amoureux de la cantatrice Viardot .
au milieu du siècle , c'est donc pas mieux que dans les plantations de Louisiane à quelques heures de Berlin ou Paris .
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Messages : 5288
Inscription : Mer 26 Avr 2006 13:17

Re: T'as rien à dire, esclave!

Message par Frédéric Staps »

la remonte a écrit : Mar 22 Fév 2022 10:19 au milieu du siècle , c'est donc pas mieux que dans les plantations de Louisiane .
Ce n'est pas vraiment la même chose. Les serfs russes sont des paysans qui vivent dans des villages et cultivent la terre d'une manière qui n'est pas très différente des paysans libres. Les esclaves noirs américains vivent dans des baraquements sur le domaine de leur maître. Ils travaillent dans des champs de coton sous une surveillance constante où ils peuvent recevoir des coups de fouet s'ils ne travaillent pas au rythme souhaité par leur maître.
La condition de serf n'est certes pas un statut enviable, mais elle est incontestablement meilleure que celle des esclaves. Les serfs russes n'ont pas été arrachés à leur terre de naissance pour être réduit en esclavage. Au contraire, le statut de serf les attache à leur terre.
la remonte a écrit : Mar 22 Fév 2022 10:19 à quelques heures de Berlin ou Paris .
C'est plutôt plusieurs jours, voire quelques semaines.
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
la remonte
Messages : 68
Inscription : Jeu 13 Jan 2022 14:03

Re: T'as rien à dire, esclave!

Message par la remonte »

je ne sais pas ce qu'en aurait pensé cette jeune serve , achetée et devenue esclave sexuelle ( d'un homme bon ) un temps puis délaissée puisque sans culture .
les serfs sont des accessoires immeubles (Art. 235) du code russe ou meubles pour les soldats .
chez les parents Tourgueniev qui sont contemporains de Napoléon , il ya en 5000 , la mère est despotique ; " j'étais fouetté pour des bagatelles presque chaque jour " . C'est un monde clos et donc sans réelle possibilité de faire appel en cas d'injustice , la verge et le knout ont donné aux paysans
au fil des siècles une infériorité congénitale .
en 1812 à Moscou comme en 1861 ; l'abolition du servage n'aurait pas entrainé d'enthousiasme particulier tant les paysans étaient abrutis dans leur soumission , Napoléon n'aurait pas pu profiter de cette libération :idea:
Répondre